DSC01618

 

« Comme beaucoup, mes parents étant chrétiens non pratiquants, j’ai été baptisé sans mon consentement au nom de la tradition.
Par la suite, j’ai même été jusqu’à la première communion sans comprendre réellement ce que je faisais, la catéchèse étant seulement un moyen de retrouver mes amis. Puis, un jour, j’ai eu des soucis avec le prêtre de ma paroisse et je n’ai plus été à la messe…
Pendant près de 30 ans, je me suis détournée de la religion et de Dieu, mais j’avais quand même gardé le respect d’une « conscience divine » que je nommais « hasard », « chance », « destinée »…

A la naissance de ma première fille, j’ai recherché une certaine spiritualité. J’avais besoin de savoir à quoi je servais. Comme je ne trouvais pas la réponse dans ce monde, je l’ai cherché dans l’autre. Etant de nature cartésienne, je l’ai cherché dans le bouddhisme zen qui me semblait le plus en adéquation avec ma nature… ça m’a séduit un moment mais je ne me sentais pas mieux pour autant.
Je ne comprenais pas pourquoi je me sentais si mal, pourquoi quelques soient mes efforts, tout finissait mal. Quand je pensais sortir la tête de l’eau, on m’y replongeait… comme dans ces scènes de cinéma où on cherche à faire avouer des secrets. Mais moi, je n’en connaissais aucun ! Et, jour après jour, cela continuait…
Et, en même temps, je me sentais comme protégé. Des accidents graves évités je ne sais comment, du travail trouvé juste avant des problèmes financiers, et j’en passe…
C’était toujours un juste équilibre dans une vie pas vraiment joyeuse, pas vraiment malheureuse… Une vie tiède. Une petite mort…

Et puis, après deux séparations et trois enfants, ç’en était trop. Il fallait que ça change. Ma vie était devenue insupportable de remords.
En septembre 2015, deux semaines après ma séparation, je me suis mis à retourner à l’église. Ca a été émotionnellement très fort et très dur. Mais j’ai commencé à déposer mon fardeau au pied de la Croix. J’avais besoin d’être pardonné. Ni mon corps, ni mon âme ne pouvaient plus rien porter de plus !

Puis je suis parti en week-end dans un festival dans les Cévennes… Je suis un peu casanier mais là j’étais décidé à y aller, et seul en plus.
Dès le premier jour, j’ai été attiré par une tente. Une tente de prières ! Après avoir tourné autour, je me suis décidé à y entrer.
Des gens discutaient de Dieu et de Jésus. Il y avait une personne émue car on l’écoutait. Moi aussi j’étais assis à l’écouter. Elle racontait des choses intimes… Chose que j’étais incapable de faire. Les chrétiens présents partageaient la Parole de Dieu.
Une femme s’est approché de moi et on a discuté. Etant déjà baptisé par aspersion, elle a prié pour moi afin de m’emplir de l’Esprit Saint. Et là, dès son imposition des mains, je suis tombé dans un repos incroyable, j’entendais tout mais mes muscles étaient non pas endormis mais complètement relâchés. Je n’avais pas envie de bouger, seulement de me concentrer sur les paroles de la jeune femme. Au fur et à mesure de sa prière, mon corps se détendait de plus en plus jusqu’à manquer la chute…
Mon retour au « monde » a été brutal. J’ai pris une « claque », j’étais désorienté, j’avais la chair de poule. Quelle expérience !

 

IMG_9837

 

Deux jours plus tard, je me faisais baptiser par immersion. Je le devais. J’y étais poussé. En effet, pour le dernier jour du festival, tout un groupe était décidé à se faire baptiser. Je passe en premier avec Carine. Nous prions ensemble, je donne ma vie à Jésus, puis nous entrons au milieu de la rivière de l’Hérault. Le cadre est magnifique. Elle me baptise au nom de Jésus et me réimpose les mains. Je repars sous l’eau dans le repos de l’Esprit ! Carine prie et je commence à avoir des contractions, mon corps bouge alors que mon esprit, lui, est reposé… Je balbutie quelques mots en langues puis j’expire un grand soupir. J’ouvre les yeux. L’image est surnaturelle. JE SUIS NÉ DE NOUVEAU  !
Finis les remords, finies les angoisses, finie la tristesse. Je suis heureux, je suis régénéré. Alléluia ! Merci Père ! Je suis libre !

 

IMG_9856

 

Depuis ce baptême, je vis une grande fête. J’ai changé et mon entourage s’en est aperçu. Être casanier, c’est fini, on m’invite partout pour glorifier Dieu et j’y répond favorablement de tout mon cœur. Ma vie change, j’ai des entrées d’argent étonnantes, je fais des rencontres exceptionnelles. Je fais partie d’une famille.

 

DSC02443

Je prie pour que chaque âme puisse vivre la présence de Dieu à ses côtés. Je prie que Jésus puisse transformer les vies comme il transforme la mienne. Que vous puissiez voir et attraper cette corde qu’Il vous tend, vous qui êtes au fond du puits. Amen. »

La vidéo de baptême et de témoignage de kickstarting de Ludovic :

Pin It on Pinterest

Share This